Les Togolais s’apprêtent à manifester ce vendredi contre la victoire de Gnassingbé

L’archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, grand soutien de l’opposant Agbéyomé Kodjo, a appelé mardi le peuple togolais à manifester ce vendredi 28 février, pour contester les résultats de l’élection présidentielle du 22 février dernier.

«Une injustice est une injustice. Levez-vous tous ! N’ayez pas peur du fusil, les soldats même en ont marre. Ne restez pas dans vos chambres avec la peur, sortez massivement dans les rues, pour arracher votre victoire», a lancé Mgr Kpodzro aux Togolais.

Les Togolais sont également conviés à observer « trois jours de jeûne, de prières et de louanges, pour la délivrance de la Terre de nos aïeux, sans effusion de sang, avant la fin de ce mois de février».

Agbéyomé Kodjo est arrivé deuxième au premier tour du scrutin présidentiel avec un peu plus de 18% des suffrages, loin dernière le président Faure Gnassingbé, donné vainqueur par la Commission électorale, avec plus de 72% des voix.

Contestant ces résultats, l’opposant Kodjo s’est autoproclamé président élu avec plus de 56% des suffrages, et entend user de tous les moyens pour «défendre (sa) victoire ».

Lors d’une conférence de presse ce mardi à Lomé aux côtés du candidat malheureux du MPDD, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a annoncé qu’il ferait désormais « personnellement face » au président Faure Gnassingbé pour « rendre au peuple sa victoire ».

«Comme le Christ-Jésus a bloqué Paul sur le chemin de Damas, Faure me trouvera sur son chemin », a-t-il prévenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *