Togo : L’arrestation de L’opposant Agbéyomé Kodjo se dessine

L’opposant togolais, Agbéyomé Kodjo doit être entendu ce mercredi devant une Commission spéciale du parlement, qui devra statuer sur la levée de son immunité parlementaire en vue de le mettre à la disposition de la justice, à cause de «graves présomptions d’infractions à la loi pénale».

L’invitation à comparaitre devant cette Commission spéciale mise en place ce mardi 10 mars a été notifiée à l’intéressé dans la soirée de ce même jour par un huissier, accompagné d’un «détachement de forces de l’ordre en civil».

La levée de l’immunité parlementaire d’Agbéyomé Kodjo, député, ancien président de l’Assemblée nationale togolaise et ancien premier ministre sous le président Gnassingbé Eyadema, a été demandée par le procureur de la Rubrique qui entend le poursuivre pour «atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, troubles aggravés à l’ordre public et dénonciation calomnieuse ».

Le ministère public reproche au leader du MPDD de s’être adressé aux forces de défense et de sécurité du Togo lors de la campagne électorale, «en qualité de futur président de la République et de faire usage abusif des emblèmes de l’Etat ».

Il lui est également reproché de s’être autoproclamé «président démocratiquement élu », d’avoir nommé un Premier ministre, d’avoir appelé le peuple à se soulever pour défendre «sa victoire» et d’avoir créé un site web pour «son gouvernement».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *