Après Ebola,  le Coronavirus débarque en RDC

La République démocratique du Congo (RDC) tend vers la fin d’une épidémie d’Ebola qui a fait plus de 2.000 morts depuis 2018, mais va devoir faire face au Coronavirus dont un premier cas vient d’être confirmé à Kinshasa, la capitale.

Ce premier patient est un Congolais de 52 ans résidant en France, qui est rentré à Kinshasa le 08 mars dernier. A son arrivée, explique le ministre congolais de la Santé, il « ne présentait aucun signe de coronavirus ».

Les symptômes comme la fièvre, la toux et le rhume se sont manifestés plus tard, et l’homme a été admis dans clinique privée. Le diagnostic a été confirmé ce mardi dans l’après-midi que le patient était atteint du Coronavirus, a indiqué le ministre de la Santé, Eteni Longondo.

Le ministre assure que l’état de santé du patient «est stable et que tout est mis en œuvre pour éviter la propagation de cette maladie». Les efforts sont principalement concentrés sur l’identification des personnes ayant eu un contact avec ce patient et sur la sensibilisation des Congolais aux bonnes pratiques et d’éviter des scènes de paniques.

Si la RDC ferme progressivement le chapitre d’Ebola, celui de la rougeole est toujours présent. L’épidémie de rougeole, la plus meurtrière de l’histoire de la RDC, a déjà fait au moins 6.300 morts sur plus de 335.400 cas, selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *