La pandémie du coronavirus n’ébranle pas le calendrier électoral au Mali

Le chef de l’Etat malien a annoncé ce mercredi le maintien du calendrier électoral pour les législatives, malgré la pandémie du Coronavirus, dont deux cas de contamination viennent d’être confirmés dans le pays.

Dans un message à la Nation ce mercredi 25 mars, le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) a confirmé que ces élections législatives déjà repoussées à plusieurs reprises, se tiendront bel et bien le dimanche 29 mars 2020, mais «dans le respect scrupuleux des mesures barrières».

Comme mesures contre cette pandémie, le président malien a décrété hier l’état d’urgence sanitaire et instauré à compter de ce jeudi 26 mars, un couvre-feu nocturne qui «sera rigoureusement appliqué de 21h à 5h du matin jusqu’à nouvel ordre ».

Le président IBK a également annoncé la fermeture des frontières terrestres du Mali, « sauf au fret et au transport de marchandises ».

A ce jour, 46 pays africains sur 54 sont touchés par la pandémie du Coronavirus. Le total de cas confirmés s’élève à 2.475, soit une hausse de 20% en 24 heures, et le nombre de décès liés au virus est de 64 personnes, selon les derniers chiffres du Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *