Deux hommes tués au Soudan en violation du couvre-feu

Deux hommes ont été tués par un soldat, après avoir forcé un barrage pendant le couvre-feu complet imposé par les autorités pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus, a indiqué dimanche l’armée soudanaise.

« Un touk-touk a traversé sans s’arrêter un barrage militaire à Khartoum, a indiqué dans un communiqué publié dimanche matin le porte-parole de l’armée Amer Mohamed al-Hassan.

« Un soldat a tiré sur les occupants du touk-touk pour avoir refusé d’obtempérer aux ordres répétés de s’arrêter », a-t-il ajouté avant de préciser que les deux hommes à bord du touk-touk ont été blessés et sont décédés plus tard à l’hôpital.

Selon le porte-parole militaire, le soldat qui a tiré a été arrêté. « Personne n’est au dessus des lois (…) Nous engageons toutes les procédures juridiques nécessaires », a-t-il précisé dans son communiqué.

Les autorités soudanaises avaient initialement décrété un couvre-feu intégral à Khartoum pour trois semaines à compter du 18 avril, en vue d’enrayer la propagation de la maladie Covid-19. La mesure a été prolongée ce mois-ci de 10 jours.

Le Soudan a enregistré officiellement 2.289 cas de nouveau coronavirus, dont 97 décès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *