Tchad-Coronavirus : Hissène Habré retourne en prison après une libération exceptionnelle de 60 jours

L’ex-président tchadien, Hissène Habré, est retourné ce dimanche 7 juin, dans sa prison à Dakar, après avoir passé 60 jours en résidence surveillée pour se protéger du coronavirus.

L’ex-dictateur purge une peine à perpétuité pour crimes contre l’humanité durant son règne sur le Tchad, de 1982 à 1990. La justice lui avait accordé, le 07 avril dernier, une autorisation de sortie de prison exceptionnelle pour 60 jours, à cause de sa santé fragile qui le rendait assez vulnérable à la maladie de Covid-19.

Cette autorisation très contestée était arrivée à son terme samedi 6 juin et Habré, âgé de 77 ans, est bien retourné dimanche soir vers 18 heures heure locale, à la maison d’arrêt du cap Manuel dans la capitale sénégalaise, où il purge sa peine.

Sa famille a confié avoir introduit une démarche de renouvellement de cette permission mais elle a été rejetée par la justice, au motif qu’«il faut que le président Habré réintègre la prison avant de demander un renouvellement d’une autre permission, et qu’il ne pourrait la faire qu’après un mois en prison».

Autrement dit, il faudrait attendre le 6 juillet pour refaire une demande, précise son épouse, Fatima Raymonde Habré qui évoque «des risques plus graves encore pour sa santé qu’au début de la permission».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *