L’affaire Bolloré et la république de Guinée Conakry

Selon  certaines informations recueillies  par la presse guinéenne auprès du gouvernement, la résiliation de l’accord entre la GETMA et le gouvernement  guinéen serait en grande partie expliquée  par  une manœuvre baratine, visant à mystifier  le gouvernement guinéen de la position qu’occupe  la GETMA  au plan international. Selon cette société portuaire, elle gèrerait une vingtaine de ports à travers le monde dont parmi certains  situés aux Etats- Unis.
En effet, vu cet acte de mauvaise foi et de non bon sens relevant d’un domaine managérial, l’Etat Guinéen s’est trouvé dans l’obligation de couper les ponts d’avec la société GETMA.
Selon  l’interprétation du titre III  intitulé « des formalités de constitution » à son article 19, dernier alinéa  de la législation guinéenne, « l’inexactitude des renseignements fournis… peut entrainer  le rejet de l’offre ou ultérieurement la résiliation du marché sans mise en demeure préalable et aux frais de risques du déclarant, et sans préjudice de sanctions susceptibles, comme indiqué par les tests juridique qui font état de loi ».
Après que l’Etat est mis fin aux travaux de ladite société, le marché portuaire guinéen est devenu le lieu où se bousculent de opérateurs économiques de taille  tel est le cas du groupe Bolloré, groupe industriel français qui occupe presque toute les  ports de la sous région ouest africaine. En effet, ce groupe avait au préalable postulé dans ce pays au moment où était donné le marché à la GETMA, c’est  avec beaucoup de  plaisir que la Guinée entend collaborer avec cette nouvelle structure. Mais selon une source non dévoilé, il semblerait que les aspirations de M. Ahmadou  Condé  soient outre part.
Avec  les services offerts un peu partout  dans la sous région , en particulier en cote d’ivoire, au Sénégal ainsi que sa soudaine  venue au large des côtes Togolaise,  le groupe Bolloré principal  associé dans l’économie ivoirienne,  a affirmer  investir à hauteur de 150 millions d’euros en vue d’accroitre les disponibilités  du port sec à quelques 15 kilomètres en sortant de Conakry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *