La Centrafrique nomme un nouveau chef pour la sécurité intérieur

2377Un ancien ministre de l’ex-président centrafricain, François Bozizé, vient d’être promu au poste de ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Josué Binoua, de son nom, remplace ainsi Noureddine Adam, le numéro 2 de la séléka qui, récemment, occupait ce poste.

En effet, Michel Djotodia, président de la transition centrafricaine, avait procédé, jeudi dernier, à un mini-remaniement ministériel suite aux attaques perpétrées dans un quartier au Nord de Bangui, la capitale du pays.

L’insécurité étant grandissante dans le pays depuis la chute de l’ancien régime, Josué Binoua aura, très certainement, beaucoup à faire pour remettre de l’ordre dans un Etat où l’impunité règne faute d’institutions, pouvant se charger de cette question, et d’un bon fonctionnement administratif.

La République centrafricaine peine, en effet, à se mettre sur les voies de la reconstruction à cause de multiples troubles intérieurs dus aux opérations menées par quelques éléments de l’ex-rebellion Séléka. Il s’agit, entre autres, d’extorsions, de violences contre les populations vulnérables (femmes et enfants), parfois même de crime (assassinat de personnes), etc.

Quoique surprenante, cette nomination est, selon les analystes de la vie politique en Centrafrique, une tactique du président de la transition pour s’attirer les faveurs de la Communauté internationale ; car, ce dernier éprouve de grandes difficultés à ramener la sécurité dans son pays. Ceci lui vaut d’être taxé de laisser la conduite des affaires de l’Etat entre les mains d’anciens seigneurs de la guerre.

En résumé, la tâche ne s’annonce pas facile pour le nouveau ministre de l’intérieur et de la Sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *