Afrique du Sud : Départ de la directrice de la Banque centrale

Gill-MarcusEn fin 2014, l’actuel gouverneur de la Banque centrale sud-africaine, Gill Marcus, va quitter son poste, comme annoncé jeudi.

« Je ne serai pas disponible pour un renouvellement ». C’est en ces termes que Mme Marcus, 65 ans, a annoncé son prochain départ .Elle dirigeait la première institution financière de l’Afrique du Sud depuis 2009. Pendant son mandat, elle s’est bâti une bonne réputation dans les marchés notamment pour sa lutte acharnée contre l’inflation. Après son entrée déjà dans l’histoire de la nation arc-en-ciel en devenant la première femme à accéder à la tête de la Banque centrale sud-africaine. Un parcours qui n’est pas fortuit.

En effet, la famille de Gill Marcus a, très tôt, milité contre l’apartheid. Ce qui explique l’exil de Mme Marcus au Royaume-Uni dès 1969. Elle ne pourra revenir dans son pays que trois décennies plus tard, au début des années 1990. C’est alors le commencement de son ascension politique.D’abord élue députée, elle occupera la fonction de vice-ministre des Finances sous une partie de la présidence de Nelson Mandela (1994 – 1999). Après quoi, elle deviendra vice-gouverneur de la Banque centrale sud-africaine (1999-2004). Le temps d’une pause sans occuper des postes exécutifs, Mme Marcus va enseigner et prendre la direction de la banque Absa (2007-2009). Et revenir, cette fois-ci, au sommet de la Banque centrale sud-africaine.

La seule annonce de son départ a eu de l’impact sur le rand, la monnaie sud-africaine s’étant quelque peu affaiblie. Le gouvernement aura donc fort à faire pour désigner son successeur, qui demeure inconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *