Ouganda-USA : Le président Museveni privé de chambre d’hôtel

ant-gayInvité aux Etats-Unis par de potentiels investisseurs, le président ougandais Yoweri Museveni s’est vu refuser, la semaine dernière, une chambre d’hôtel à cause de la politique anti-gay qu’il mène dans son pays. L’affaire est survenue à Irving, dans le comté de Dallas. « Mes services ont fait une réservation d’hôtel, et des homosexuels l’ont bloquée », a-t-il affirmé. Le plus dur dans cette situation est qu’aucun officiel américain n’a présenté des excuses à l’Etat Ougandais pour cet incident.

« Il faudrait comprendre que le monde est devenu une communauté, et que les hommes peuvent se prononcer pour ou contre certaines valeurs, mais la hargne constatée en l’espèce interpelle toute bonne conscience », s’est exprimé un proche du président ougandais.

De toute façon, les manifestants anti-gay ont pu interdire un hôtel à un chef d’Etat, le faisant passer pour un vulgaire individu. Une action que l’on pourrait qualifier d’ingérence dans les affaires d’un Etat. « Mais cela suffira-t-il pour arrêter l’Ouganda dans son élan contre les promoteurs de l’homosexualité et les homosexuels eux-mêmes ? », a-t-il ajouté

La fameuse loi qui avait attiré sur le pays tout le courroux de la critique occidentale, annulée pour vice de procédure le 1er août dernier, ne devrait plus tarder à revenir sur la table des discussions de l’assemblée nationale.Il se peut qu’elle intègre bientôt l’ordonnancement juridique du pays, et cela même si le président, Yoweri Museveni, n’est plus sûr de trouver dans les villes occidentales, une chambre d’hôtel.

« L’Ouganda est une nation souveraine qui croit à certaines valeurs. Et l’homosexualité, quoi qu’on fasse, ne fait pas partie de celles-ci », s’indigne un citoyen de ce pays.

3 thoughts on “Ouganda-USA : Le président Museveni privé de chambre d’hôtel

  1. Qui sème la colère, récolte la tempête ! Il a récolté ce qu’il a semé en s’occupant de ce qui ne lui regarde pas. En quoi la sexualité des autres le concerne-t-il, s’il s’agit de relations sexuelles entre adultes consentants ? N’y-a-t-il aucun problème plus urgent dans son pays pour qu’il passe et perde son temps à s’occuper de sujets ayant aussi peu d’intérêt ? Après tout, il aurait peut-être tout intérêt à avoir plus d’homosexuels dans son pays. En effet, cela baisserait le taux de natalité qui est bien trop important là-bas et ruine toute tentative de développer le PIB de son pays.

  2. Je l’ai toujours dit que l’amérique et l’occident n’ont aucune valeur a montrer aux AFRICAINS dont Dieu a doté d’une conscience pure et saine.

    Je dis a son Excellence Museveni de tenir bon! même si ces démons gays l’ont privé une petite bicoque chambre chez eux, vous avez des villas en Ouganda qu’aucun gay n’a et n’aura!

    Tenez bon, LES HOMOSEXUELS N’ONT de places en Afrique: ILS SERONT TOUS EXTERMINES DE LA TERRE

    Tharcisse BALOJI
    Empereur Ryaume Luba

    1. Il n’ y a pas de modération a faire! peut-on ridiculiser Un Chef de l’Etat aux usa et les autorités sur place n’ont pas conseillé la modération a leurs adeptes mais c’est vous Africains qui êtes ridiculisés qui cherchez la modération;
      Vous gagnez quoi dans cette modération et vous perdez quoi

      C’est ça l’élite Africain
      Si vous avez peur que votre blog ou journal soit fermé, abandonnez et allez aux champs
      En tant que frère de Lumumba, de Laurent Kabila, Laurent GBagbo, de Mugabe, Thomas Sankara, je ne serais jamais modéré comme vous le souhaitez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *