Burkina-Faso : Contribution d’un promoteur au secteur avicole

avicultureDans le but de promouvoir la filière avicole au Burkina, notamment la production de poules pondeuses, un promoteur a annoncé l’ouverture d’un couvoir dans le chef-lieu de la région des Cascades.

Les poules pondeuses sont issues d’une sélection génétique favorisant la production d’œufs. Une poule d’élevage pond environ 300 œufs par an alors qu’à l’état libre, elle en donne 60 en moyenne.

L’activité avicole  consiste à héberger des centaines poules pondeuses, éventuellement avec des coqs, en respectant des conditions élémentaires d’hygiène et de soins. L’éleveur surveille ces poules plusieurs fois par jour et réagit rapidement à toute anomalie.

En effet, la production d’œufs biologiques doit répondre à de nombreuses exigences, qu’elles soient techniques (gestion de l’alimentation, des bâtiments et des parcours), zootechniques (performances de production, génétique, santé), sociales (organisation du travail) et bien sûr, économique (rentabilité, viabilité), toutes liées entre elles.

« Le Burkina Faso, aujourd’hui est un dépotoir des produits aviaires des pays de la sous-région », avance le nouveau promoteur. D’ou l’urgence, selon lui, « de produire au maximum afin de faire face à la concurrence sous-régionale et même, internationale ».

Outre la concurrence qui se pose comme un obstacle à la promotion des poules pondeuses au Burkina, l’énergie affecte énormément cette filière vu que les multiples délestages n’arrangent en rien le fonctionnement des groupes électrogènes.

Toutefois ce secteur reste prometteur pour l’avenir économique du pays, surtout en matière d’emploi pour la gente féminine et la jeunesse qui font face au chômage de plus en plus amplifié par la phase de transition en cours dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *