Les malades du choléra en Ouganda mis en quarantaine

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les autorités sanitaires ougandaises ont décidé de mettre en quarantaine les personnes déjà atteintes du choléra, afin de limiter la propagation de cette épidémie qui touche l’Ouganda depuis déjà trois mois.

Un centre de quarantaine vient ainsi d’être aménagé dans le district de Kagadi, dans le centre-ouest de l’Ouganda, avec une capacité d’accueil d’au moins 100 patients. Trois patients y ont été déjà admis, a confié le responsable de la Santé dans le district, James Olowo.

Déclarée depuis février dernier, l’épidémie de choléra a déjà tué au moins 40 réfugiés congolais en Ouganda. Ces refugiés, qui ont fui les combats en République démocratique du Congo (RDC) voisine, ont été réinstallés dans les centres d’accueil de Kyangwali et Kyaka II, dans le centre-ouest du pays.

Selon la Croix-Rouge ougandaise, l’afflux de réfugiés congolais a conduit à une saturation des installations sanitaires de la région, entraînant des conditions d’hygiène déplorables dans les centres d’accueil, et attisant l’épidémie.

Environ 70 000 Congolais, dont 80 % de femmes et d’enfants, ont trouvé refuge en Ouganda depuis le début de cette année, selon les chiffres de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *