L’Afrique prend ses dispositions face à l’épidémie du Coronavirus

L’onde de choc du Coronavirus qui sévit actuellement en Chine est parvenu jusqu’en Afrique, où plusieurs pays sont en état d’alerte pour parer à toute éventualité de contagion, surtout que quelques cas du virus ont déjà été signalés hors de la Chine, notamment en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique.

Tous les aéroports internationaux d’Afrique sont ainsi désormais placés sous surveillance, comme au Kenya, en Éthiopie, en Afrique du Sud, au Ghana, ou encore au Sénégal et au Maroc.
Les débarquements sont encadrés, conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et des salles de quarantaine sont prévues pour les cas suspects et des hôpitaux sont préparés pour recevoir d’éventuels patients.

Le dispositif a été renforcé davantage à l’aéroport de Lagos, au Nigeria, comme à l’aéroport de Nairobi, au Kenya, où les passagers en provenance d’Asie sont questionnés sur leurs déplacements, leurs rencontres avec des personnes qui auraient pu être exposées à la maladie ou encore sur leurs symptômes éventuels.

Le coronavirus qui sévit depuis la mi-décembre 2019 en Chine était jusqu’à son apparition dans l’empire du milieu, inconnu des scientifiques et des médecins. Pour l’instant, il porte officiellement le nom de «2019-nCoV», même si les spécialistes l’appellent déjà entre eux «le virus de Wuhan», la ville foyer de l’épidémie en cours.

Il s’agit d’une maladie très grave, hautement contagieuse et mortelle. Elle se transmet à une personne par contact avec les sécrétions nasales et les gouttelettes de salive émises par la toux ou les éternuements d’une personne malade. Selon l’OMS, le virus provient des fruits de mer comme les crabes, les crevettes, les huîtres, les escargots de mer, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *