Test du Covid-19 : L’Union africaine désavoue le président tanzanien

Les tests de covid-19 effectués jusqu’ici en Tanzanie ne souffrent d’aucune irrégularité, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l’Union africaine (UA), alors que le président tanzanien doute de la sincérité des laboratoires locaux.

Dans ses critiques, le président John Magufuli remet en cause les chiffres émis par le laboratoire national chargé des tests du Covid-19, qui annonçait 480 cas positifs au virus, 16 décès et 167 guérisons.

Lors d’une vidéo-conférence ce jeudi 7 mai, le Directeur du CDC, John Nkengasong a confirmé que « les tests que la Tanzanie et tous les pays africains utilisent sont des tests que nous avons validés et dont nous savons qu’ils sont très performants ».

Mais selon le dirigeant tanzanien, la situation du coronavirus dans son pays n’est pas «aussi mauvaise que le prétendent les alarmistes ». Selon M. Magufuli, « il est possible qu’il y ait des erreurs techniques ou que les réactifs importés aient des problèmes. Il est également probable que les techniciens soient payés pour induire en erreur ».

Sur la base de ses présomptions, le Chef de l’Etat a suspendu ce lundi le patron du laboratoire national chargé des tests du Covid-19 et un comité de neuf experts a été mis en place pour « enquêter sur le système de dépistage du laboratoire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *