L’UE soutient le Mali dans la mise en œuvre de l’accord de paix

mali-diplomatieDeux ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) ont affirmé leur soutien à la mise en œuvre de l’accord de paix conclu entre le gouvernement malien et les ex-rebelles dans le Nord du pays.

Les ministres français Jean Marc Ayraut et allemand Frank-Walter Steinmeier ont brièvement séjourné au Mali dans le but de marquer la présence de l’Union européenne auprès des pays du Sahel qui sont confrontés aux menaces jihadistes.

Ayraut a déclaré en compagnie de son homologue allemand que l’Union européenne était déterminée à soutenir le processus de pacification de la région de Kidal en proie à des attaques islamistes. A ce jour, une quinzaine de pays membres de l’UE sont engagés dans la lutte contre le terrorisme au Mali. Plus de 1000 hommes sont mobilisés sur le sol malien, en plus de la force française Barkhane.

Les deux ministres ont pu visiter les troupes européennes déployés à Gao dans le nord, et les ont encouragés à poursuivre leur mission de lutte contre la menace jihadistes.

Dans le même temps, le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsou était également en déplacement dans la région, où il a exhorté les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de l’accord de paix, à faire plus pour asseoir une paix durable.

La présence au Mali, d’Hervé Ladsou rappelle aussi le récent renouvellement du mandat de la mission de l’ONU au Mali pour faire avancer l’application de cet accord. La Munisma a fait l’objet de quelques critiques de la part de la population malienne qui dénonce plusieurs erreurs dans les opérations de la mission. Des organisations locales parlent d’arrestations arbitraires et de tueries visant les peuples peuls, pris dans le feu des jihadistes et des soldats de la Munisma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *