Afrique du Sud : la BAD offre 365 millions de dollars.

Dans le cadre de sa nouvelle politique énergétique, l’Afrique du Sud pourra compter sur l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD) qui mettra à sa disposition  une enveloppe financière de 365 millions de dollars. Ce financement comprend un prêt de 265 millions de dollars approuvé par le conseil d’administration de la BAD,  et 100 millions de dollars de prêts concessionnels du Fonds pour les technologies propres. Ainsi l’opérateur électrique public sud-africain, Eskom, pourra compter sur cette enveloppe financière pour la mise en œuvre d’un projet d’énergie renouvelable d’un montant total de 1,3 milliard de dollars. Le but de ce projet étant de garantir l’énergie solaire en Afrique subsaharienne et de mettre en œuvre la première centrale électrique éolienne d’envergure en Afrique du Sud. Grâce à ce projet, l’Afrique du sud, bénéficiera aussi d’un transfert de connaissances majeur de ses experts sur la façon de concevoir et de gérer des projets éoliens et solaires. Ce prêt de la BAD permettra à Eskom de financer deux projets qui sont en réponse aux manques critiques en énergie dans le pays. Le premier est un site d’énergie solaire concentrée de 100 MW à Upington et le second est une ferme éolienne de Sere au Cap occidental. Ces deux projets s’inscrivent ainsi dans le cadre du Plan des ressources intégrées, qui prône la diversification du répertoire énergétique du pays.  Pour ce faire l’Afrique du sud envisage  augmenter progressivement le poids de son énergie propre à 42% d’ici 2030. Par ailleurs on évalue les réductions d’émissions en carbone à environ 5 millions de tonnes pour le projet éolien de Sere et 9 millions de tonnes pour le site solaire d’Upington sur une durée de vie totale de 20ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *