La Somalie annonce la libération du bateau indien détourné par des pirates

piraterieLes autorités somaliennes ont annoncé ce lundi, la libération d’«Al Kausar», un bateau indien et deux de ses membres d’équipage, capturés une semaine plus tôt par des pirates, au large des côtes de la Somalie.

Les pirates «ont rejeté un appel des autorités locales à libérer le bateau, et les forces ont engagé le combat… Nous avons le bateau et deux des membres d‘équipage», a déclaré Qoje Abdulahi, un responsable sécuritaire de la ville de Hobyo (à l’Est du pays), au large de laquelle le bateau était retenu.

«Mais les pirates sont parvenus à prendre la fuite vers la terre ferme à bord d’une embarcation rapide, emmenant avec eux huit des dix otages», a ajouté Abdulahi. Les deux personnes libérées, de nationalité indienne, sont en bonne santé, selon les autorités somaliennes, qui ont d’ailleurs confirmé qu’il y avait au total 10 otages, contrairement aux informations précédentes dans la presse locale, qui évoquaient 11 otages.

L’«Al Kausar» convoyait des denrées alimentaires de Dubaï vers le port de Bossasso, dans le nord-est de la Somalie, en passant par un port du Yémen, quand il a été attaqué en haute mer par cinq pirates. Les ravisseurs avaient demandé une rançon dont le montant n’a pas été précisé.

Plusieurs attaques du genre ont été menées durant le mois écoulé dans les eaux somaliennes, signe d’une recrudescence des actes de piraterie dans la zone.

La piraterie somalienne, qui avait repris à une échelle industrielle en 2005, a connu son apogée en 2011, et les attaques avaient très sérieusement perturbé la navigation internationale dans cette zone très fréquentée par les navires marchands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *