La MONUSCO fermera bientôt cinq bases fixes en RDC

La mission de l’Organisation des Nations unies (ONU) en République Démocratique du Congo (MONUSCO) fermera bientôt cinq de ses bases fixes dans la province instable du Nord-Kivu dans l’est de la RDC, a annoncé mercredi la mission dans un communiqué.

Ainsi, cinq bases fixes dans les territoires de Walikale, Masisi et Lubero au Nord Kivu seront fermées «à partir du 31 juillet 2017», précise le chef de la MONUSCO, Maman Sidikou cité dans le communiqué.

Ces fermetures, indique Sidikou rentrent dans le cadre du changement de mode opérationnel de la MONUSCO. «Le nouveau dispositif opérationnel consiste à privilégier la mobilité et la flexibilité des interventions militaires…

Il va désormais s’agir de patrouilles longues distances, des patrouilles de démonstrations de présence, de la surveillance aérienne et un déploiement rapide en cas d’incident de sécurité», explique le communiqué de la mission onusienne, ajoutant que ce dispositif est «déjà opérationnel» dans le Kasaï.

La fermeture des bases fixes des forces onusiennes en RDC avait été décidée en mars dernier par le conseil de sécurité de l’ONU, qui souhaite par-là, réduire les dépenses de l’organisation.

La MONUSCO, présente depuis 1999 en RDC, est la plus importante et la plus coûteuse mission de maintien de la paix des Nations Unies, avec 19.000 soldats, policiers et observateurs militaires dans l’Est de la RDC et dans la capitale, Kinshasa.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *