Au moins 14 chrétiens tués par balles au Nigeria

Au moins 14 chrétiens ont été tués par des hommes armés, dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018, alors qu’ils revenaient d’une messe de minuit célébrée à Port Harcourt, dans le sud du Nigeria.

Selon des sources policières et un parent d’une des victimes, la fusillade a eu lieu dans la ville d’Omoku, à environ 90 kilomètres de Port Harcourt, grand centre pétrolier et capitale de l’Etat de Rivers. Les 14 personnes sont mortes sur le coup et 12 autres, blessées par balles, ont été évacués à l’hôpital.

Une enquête a été ouverte pour retrouver les auteurs de ce « crime », a annoncé Nnamdi Omoni, responsable de la communication de la police de l’Etat de Rivers, indiquant que le nombre des victimes pourrait évoluer.

L’Etat de Rivers est connu pour sa richesse en ressources pétrolières, qui contraste avec une grande pauvreté des habitants. Plusieurs bandes criminelles puissantes y sont actives et se livrent souvent à de violentes guerres pour le contrôle de territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *