Angola : Le bilan économique s’annonce positif

Durant ces dernières années, le gouvernement Angolais a fait montre de détermination dans la poursuite des réformes économiques et structurelles en passant d’une économie fondée sur le pétrole à une économie non tirée par le pétrole. En effet, le gouverneur de la BNA a affirmé ce jeudi à Luanda que l’évolution du Produit Interne Brut (PIB) du secteur non pétrolier enregistrait déjà, à la fin du premier trimestre, une croissance de près de 5%. Dans son discours lors de la présentation du nouveau cadre opérationnel pour la politique monétaire de la BNA, le responsable a fait comprendre que l’inflation commençait à  diminuer. En effet, les données du mois d’août dernier indiquent que son accumulation durant l’année était de 6,8%.Ce qui conduit à prévoir le ralentissement de prudence des politiques monétaires. En fin août a-t-il poursuivi, le dépôt à délai enregistrait une croissance de  l’ordre de 13%, influencé par l’expansion accumulée des dépôts d’épargne de 11%, entrainant une augmentation de dépôt de délai jusqu’à 23% en monnaie nationale et à 48% en monnaies étrangère.

Le responsable a précisé  qu’une partie de la croissance des dépôts à délai en monnaie étrangère s’explique par la démobilisation des dépôts à l’ordre, dont la contractassions a été de 9%. Durant cette période, la croissance du crédit à l’économie était de 17% et celle du crédit en monnaie nationale était d’environ 34%. D’après  le gouverneur de la BNA, une autre raison de cette croissance était l’augmentation du crédit à moyen terme par rapport au crédit à court terme soit 20% contre 16%. Se référant au communiqué dans le bilan du second trimestre de cette année, le stock de Réserves Internationales Liquides en fin juin 2011 a atteint la valeur de 21.468,82 dollars us contre 17.326,62 dollars us en Décembre 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *