Congo Brazzaville : Le premier salon pour l’industrie de défense

Brazzaville, capitale de l a république du Congo, accueille depuis ce mardi le premier Salon sur l’industrie de défense française dont le but est de moderniser la force publique congolaise, en mettant à la disposition des acteurs congolais concernés toutes les technologies de pointe nécessaires. La capitale congolaise abrite  une quinzaine d’industries françaises qui exposeront chacune leurs matériels au Palais des congrès de Brazzaville. Parmi ces industries françaises on peut retrouver Acmat, le constructeur de véhicules tout-terrain ; Eurocopter, premier fabricant d’hélicoptère civil au monde; Aerazur, concepteur et fabricant de matériels de sécurité et sauvetage pour l’aéronautique; MBDA et Panhard.

Pour le congo, l’heure est à l’industrialisation et pour son ministre de la Justice et des Droits humains, Me Aimé Emmanuel Yoka, le pays a besoin  d’outils industriels innovants, performants qui pourront l’aider dans le maintien et l’organisation de la défense de sa sécurité collective pour ainsi contribuer à la restauration de la paix à l’extérieur de son territoire. Ainsi pour Me Yoka « La maîtrise de l’espace, aussi bien continental que maritime, constitue un élément crucial et déterminant de toutes les politiques de défense. Notre pays se tourne aujourd’hui vers la France pour qu’à travers son génie militaire, particulièrement en termes d’équipements, le gouvernement congolais organise, structure et équipe de façon conséquente ses forces de défense et de sécurité ». Certaines autorités diplomatiques comme l’ambassadeur de la France au Congo, Jean François Valette, ont estimé que la République du Congo est dotée d’une volonté suffisamment forte pour entretenir et garantir les opérations de maintien de la paix, notamment dans sa dimension militaire et logistique et dans la sécurité régionale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *