Botswana : l’uranium en plein essor

Le Botswana est en passe de devenir l’un des producteurs d’uranium le plus important d’Afrique et du monde. Les explorations préliminaires  à Lethlakane près de la ville de Francistown ont prouvé l’existence des réserves d’uranium. Cette ancienne colonie britannique va donc se lancer dans l’exploitation à ciel ouvert afin de produire plusieurs milliers de tonnes d’uranium par an pendant les vingt années à venir. Ce projet constitue l’un des plus importants gisements d’uranium non exploité à l’échelle mondiale. Pour exploiter la réserve d’uranium du Botswana, une société australienne A-Cap Resources, a décidé de lever 6 millions de dollars US sur le marché boursier. Ce fonds  vise à aider au financement du projet d’uranium à Lethlakane. Le Botswana devrait commencer concrètement la production d’ici les cinq prochaines années. Les travaux de faisabilité qui sont déjà bien avancés, laissent entrevoir que les coûts d’exploitation ne seront pas exorbitants. En outre, les autorités locales ont assouplies leur législation uranifère afin d’attirer plus d’investisseurs dans ce secteur.                         Le projet Lethlakane devrait permettre l’amélioration des infrastructures routières et ferroviaires de l’est du pays. La construction d’une autoroute reliant Francistown et Gaborone (capitale du pays) est prévue dans le cadre de ce programme. Par ailleurs une ligne de chemin de fer parallèle à cette autoroute et une ligne électrique de 220 000 volts devraient également voir le jour. Avec les découvertes de ces gisements d’uranium, le Botswana pourrait palier à sa défaillance énergétique et se positionner comme un pourvoyeur d’énergie au près des économies émergentes. Ce pays d’Afrique australe qui est principalement orientée vers l’exploitation du diamant, va se tourner vers l’exploitation de l’uranium, diversifiant ainsi ses activités minières. Le projet Lethlakane du Botswana se classe parmi les dix grands gisements non exploités dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *