Afrique du Sud : 15 millions de touriste d’ici 2020

La dernière édition du salon de tourisme Indaba a eu lieu comme d’habitude au complexe  Albert Luthuli International Convention Center (ICC) de Durban. Au vue  de l’importance capitale et de son impact direct sur le tourisme sud africain, cette édition 2011 de l’Indaba se tient sur 27 000 m² d’exposition et réunira environ 1 300 exposants, 13 000 visiteurs professionnels qui sont attendus sur ces 4 jours. Sans compter parmi ceux-ci, plus de 170 acheteurs internationaux qui ont déjà été enregistrés. La liste des touristes venus d’un peu partout ne fait que s’allonger avec une douzaine de voyagistes spécialisés qui est arrivée de France, quatrième pays émetteur européen derrière le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays-Bas. Pour l’Afrique du Sud la France est un marché pourvoyeur de touristes qui a progressé de 11% l’année dernière (115 401 visiteurs). Aujourd’hui Indaba, qui est instauré en Afrique du Sud et organisé par le South African Tourism, s’impose progressivement comme le salon du tourisme de l’ensemble des pays de l’Afrique australe. Toutefois c’est bien l’Afrique du Sud qui en tire le meilleur profit. En effet l’année dernière, surtout avec l’organisation de la coupe du monde de football, l’Afrique du Sud est apparu aux yeux du monde entier comme une destination très prisée. Ainsi en 2010, l’Afrique du Sud a en effet enregistré une croissance de 15,1% du nombre de visiteurs internationaux, avec 8 073 552 arrivées. Le ministre du Tourisme, Marthinus van Schalkwyk  déclare donc dans un communiqué que l’objectif visé d’ici 2020 est d’atteindre la barre des 15 millions de visiteurs internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *