Un djihadiste présumé abattu par la police burkinabé à Ouagadougou

ouaga-policeLa police du Burkina Faso a annoncé avoir abattu ce week-end, un jihadiste présumé, qui tentait avec des complices, de recruter des jeunes à Kilwin, une banlieue de Ouagadougou, pour les former dans le nord du Burkina ou à l’extérieur du pays.

« Samedi dans l’après-midi, des populations de Yagma nous ont fait comprendre qu’il y avait des tentatives de recrutement de jeunes pour les former dans le nord de notre pays, peut-être même carrément au-delà de la frontière, afin qu’ils reviennent s’en prendre à nos forces de défense et de sécurité », a déclaré à la presse ce dimanche, le directeur général de la police nationale, Lazare Tarpaga.

Sur la base de ces renseignements, a-t-il poursuivi, la police s’est lancée à la recherche de ces recruteurs, et a «débusqué le lièvre », essuyant des tirs, auxquels les policiers ont riposté «touchant mortellement celui qui voulait tirer sur nos hommes».

Selon la police, le djihadiste présumé était de nationalité burkinabè, âgé d’une trentaine d’années et tenait à la main une grenade offensive et un sac contenant des téléphones portables et divers objets.

«Il était à bord d’un véhicule Mercedès immatriculé au Burkina, avec trois autres personnes qui ont pris la fuite et sont recherchées». Selon la police burkinabé, une carte d’identité appartenant à un Touareg aurait été retrouvée dans la voiture abandonnée dans une habitation du quartier de Kilwin.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *