Début des funérailles d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa

La dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi, figure de l’opposition en République démocratique du Congo (RDC), est finalement arrivée ce jeudi soir à Kinshasa en provenance de Bruxelles (Belgique), pour les funérailles longtemps ajournées.
Le chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, fils du défunt opposant, était présent à l’aéroport, accompagné d’une délégation du gouvernement pour accueillir l’illustre disparu. Quelques milliers de personnes ont également fait le déplacement pour accueillir le corps.
Etienne Tshisekedi est décédé à Bruxelles le 1er février 2017 en pleine période de tensions politiques, sous l’ancien régime du président Joseph Kabila. Son corps reposait depuis dans la capitale belge, faute d’un accord politique entre l’ancien régime et la famille du défunt sur son rapatriement et l’organisation des funérailles.
Les funérailles du fondateur de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vont s’étendre du 30 mai et le 1er juin, avait annoncé un proche de la famille.
«Les funérailles se passeront au stade des Martyrs où le corps sera exposé», avait précisé la source. Une journée d’hommage est prévue ce vendredi et l’inhumation est pour demain samedi.
Né en 1932, Etienne Tshisekedi a été un proche du dictateur Mobutu Sese Seko à l’indépendance de l’ex-colonie belge en 1960. Il est passé dans l’opposition et a fondé dans la clandestinité l’UDPS en 1982. Le «Sphynx» de Limete, du nom de sa commune de résidence à Kinshasa, a été brièvement Premier ministre dans les années 90, lors de l’ouverture du géant d’Afrique au multipartisme. Il est repassé dans l’opposition au régime des Kabila à partir de 1997.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *