Ouganda : Le président Museveni sur les lieux du glissement de terrain meurtrier

Le président ougandais Yoweri Museveni s’est rendu dimanche dans le district de Bududa, dans l’est de l’Ouganda, où un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies ayant entraîné la crue subite d’une rivière a fait 43 morts, selon un nouveau bilan officiel.

« Qui leur a permis de construire un marché ici ? », a demandé le président Museveni aux responsables présents. « Construire dans la zone inondable de la rivière est très dangereux. Les autorités locales n’ont pas appliqué la réglementation », a déclaré M. Museveni aux journalistes.

Les circonstances exactes dans lesquelles s’est produite la catastrophe qui a touché jeudi la localité de Bukalasi, au pied du Mont Elgon, restent pour l’heure peu claires.

Selon certaines sources, la catastrophe a également impliqué une rivière qui est sortie de son lit, et dont l’eau boueuse a balayé un marché à Bukalasi. Plus de 850 personnes ont dû quitter leur domicile à cause de la catastrophe.

« Lorsque l’eau s’est écoulée, elle a emmené avec elle un certain nombre de grosses pierres qui ont détruit des habitations », a déclaré Irene Nakasiita, une porte-parole de la Croix-Rouge ougandaise.

Selon Nathan Tumuhamye, directeur d’un centre est-africain de lutte contre les catastrophes naturelles basé à l’université de Makerere à Kampala, quatre à cinq villages ont été affectés.

Le Premier ministre Ruhakana Rugunda a revu dimanche à la hausse le bilan du désastre. « Nous pouvons confirmer que 43 personnes ont perdu la vie, mais nous continuons à en rechercher d’autres », a-t-il dit.

Bukalasi se situe dans le district de Bududa, au pied du Mont Elgon, une zone vulnérable aux glissements de terrain, en raison notamment de la déforestation de la région au profit de zones cultivables.

En mars 2010, au moins 100 personnes avaient été tuées dans cette région montagneuse, située à la frontière entre l’Ouganda et le Kenya et qui est une zone à haut risque de glissements de terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *