Mali : Lancement officiel  par la FAO du  programme de la production agricole

faoDans la dynamique de la reconstruction économique du Mali, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture stimule la relance de la production agricole dans le nord du pays.

Une enveloppe de cinq millions de dollars devrait aider à financer « les moyens de production des familles dans les régions de Tombouctou, Gao et Mopti » dans le Nord du Mali. Il lui est également assigné un volet formation des ménages, surtout « des coopératives maraîchères de femmes, aux bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles ».

L’appui aux investissements productifs vise à relancer l’activité économique et à aider les organisations communautaires de base à entreprendre des activités productives dans le but d’augmenter leurs revenus en répondant aux besoins d’investissements prioritaires.

« Notre objectif consiste à nourrir 16 millions de Maliens », a indiqué Bokary Treta, ministre malien du Développement rural en voulant mettre en exergue le fait que ce projet s’inscrit dans le cadre du « Programme de relance et de reconstruction économique de la Banque mondiale au Mali, d’un montant de 100 millions de dollars ».

De source locale, le directeur général de la FAO s’est dit très heureux de procéder au lancement officiel de cette composante développement rural. Il a salué l’Etat malien, qui à l’instar du Gabon et de l’Angola, a atteint un des objectifs du Sommet mondial de l’alimentation qui consiste à réduire de moitié le nombre de personnes sous-alimentées à l’échéance 2015 par rapport au niveau de 1990, objectif qui constitue la première cible des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Le Mali est largement soutenu par les organisations internationales dans son action socio-économique en vue de son développement, en particulier dans le domaine agricole du monde rural.

One thought on “Mali : Lancement officiel  par la FAO du  programme de la production agricole

  1. C’est une excellente initiative.

    Enfin, si cette agriculture est bio et respectueuse de l’environnement. Car s’il s’agit de leur vendre des pesticides, fongicides, herbicides, nitrates et nitrites de synthèse américains et européens, il ne faut pas oublier que ces derniers coûtent très cher, appauvrissent les sols jusqu’à les rendre totalement stériles et sont cancérigènes.

    J’espère de tout cœur que ces dames seront initiées au jardinage et à l’agriculture biologique, respectueux des sols, des consommateurs et des maraichers.

    Si je vivais dans vos pays, j’étudierais la façon de cultiver de vos anciens avant qu’ils ne meurent et que leur savoir ne soit détruit à jamais. Car en rationalisant leurs connaissances, il y aurait moyen de créer un maraîchage bio propre à votre région du monde.

    Et…Pour nourrir tous ces gens, je commencerais par distribuer des préservatifs. Car pourquoi sont-ils si, trop nombreux ??? Parce qu’ils sont trop d’enfants et qu’ils ne savent pas ensuite les nourrir.
    Bonne fête d’Ostara.

    Viviane Tits

    PS Ostara était la fête celte du printemps. Les chrétiens en ont fait la fête de Pâques, oubliant au passage le respect de toutes les formes de vie qu’elle sous entendait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *