Guinée : un nouvel accord de 700 millions de dollars

Le gouvernement de la Guinée Conakry vient de signer un nouveau contrat pour un montant de 700 millions de dollars avec le groupe minier Rio Tinto. Dans le même communiqué, il a été précisé que le gouvernement guinéen à travers un accord transactionnel, garantissait le titre minier de Rio Tinto en Guinée. Cet accord a été signé avec Simfer.SA une filiale du géant Rio Tinto, et les débuts d’une première expédition de minerai de fer commenceront à la mi 2015. Présent depuis près d’une décennie en Guinée, le groupe a vu ses activités menacées par le nouveau gouvernement en place pour n’avoir pas investir dans le pays depuis ce temps. Ainsi pour répondre et pallier à ce manque d’engagement, Simfer s’engage donc à fournir tous les efforts nécessaires pour parvenir à une première production d’ici la fin 2014. En échange de la finalisation de nouveaux termes de l’accord d’investissement, Simfer SA, filiale de Rio Tinto, versera 700 millions de dollars américains au Trésor public guinéen à la promulgation de décrets présidentiels accordant la concession minière, ainsi que l’approbation de la proposition de joint-venture Simandou entre Chinalco et Rio Tinto. Afin de se protéger contre toute perturbation de cet accord en raison de la révision actuelle du code minier guinéen, il a été convenu entre les deux parties que l’accord transactionnel ne subisse aucune autre modification à l’avenir. Le directeur général des activités d’extraction de minerai de fer, Sam Walsh, soulignait dans son communiqué que « l’accord signé aujourd’hui nous donne la certitude dont nous avons besoin pour investir et aller rapidement de l’avant afin de pouvoir lancer la production de cette merveilleuse ressource et d’offrir ses bénéfices au peuple guinéen, ainsi qu’aux parties prenantes de Simfer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *