Marrakech : conférence internationale pour le 20è anniversaire l’OMC

omc-pmL’OMC revient à Marrakech pour célébrer ses 20 ans d’existence avec une conférence qui s’est ouverte mercredi 8 avril, en présence de Roberto Azevedo, le directeur général de l’organisation ainsi que plusieurs ministres africains du commerce, en plus de responsables politiques, chefs d’entreprises internationales, économistes…

Marrakech où ont été clôturées les négociations de l’Uruguay Round en 1994, sonnant la fin du GATT et la naissance de l’OMC l’année suivante, réunit donc pendant deux jours le gotha mondial du commerce et de l’entreprise. L’objectif principal de la rencontre internationale est de faire le point de deux décennies de participation africaine au système commercial multilatéral piloté par l’OMC.

Sur les 54 pays africains, 42 seulement sont membres de l’OMC, mais leur rôle n’en est pas moins important dans le flux du commerce mondial. C’est dans ce sens que le Maroc, membre fondateur de l’OMC, prône une coordination renforcée des positions des pays africains engagés dans le système commercial multilatéral. Une position qui s’inscrit en droit ligne de la politique suivie par le Maroc, et qui privilégie une coopération économique et commerciale Sud-Sud plus poussée.

A la conférence de Marrakech, il est donc question d’évaluer les 20 ans de participation des Etats africains au système commercial multilatéral, mais aussi d’examiner les perspectives d’action commune dans le cadre de l’OMC. En tête des préoccupations des responsables africains, les moyens d’assurer une meilleure intégration de l’Afrique dans l’économie mondiale et le rôle de la libéralisation du commerce dans l’accélération de la croissance et de l’intégration.

D’autres questions liées aux défis de la globalisation qui s’imposent à l’Afrique, au rôle de l’OMC dans la contribution à la croissance et à l’emploi en Afrique, etc. sont également à l’ordre du jour de la grand-messe de Marrakech.

Enfin, la trentaine de ministres du commerce africains présents examineront les priorités que les pays africains se préparent à défendre lors de la reprise des négociations du programme de Doha pour le développement (PDD) et de la 10e conférence ministérielle de l’OMC au Kenya, prévue du 15 au 18 décembre 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *