Banque Mondiale: 25 millions de dollars pour les petits producteurs de maïs au Rwanda

mais-rwandaLa Société financière internationale (IFC), filiale de la Banque Mondiale, a mis à la disposition de la Brasserie et Limonaderie du Rwanda (Bralirwa), 25 millions de dollars, un fonds octroyé à titre de prêt qui servira essentiellement au financement de l’unité de production en assurant l’approvisionnement de la compagnie en maïs.

Une partie des 25 millions sera investie pour accompagner les plans d’expansion de la Bralirwa en ce qui concerne sa production de boissons gazeuses. L’objectif visé par la Banque mondiale est de soutenir les petits producteurs qui fournissent du maïs à la brasserie du Rwanda. « Ce prêt servira à promouvoir la production locale de maïs et améliorera les conditions de vie de quelques 5000 petits producteurs », a déclaré Ignace Bacyaha, représentant résident de la Société financière internationale dans le pays.

Il a expliqué que l’IFC avait jugé nécessaire cet accompagnement de la Bralirwa, car cette dernière dispose d’un plan d’action qui lui permettra d’assurer à terme l’essentiel de son approvisionnement en matière première dans le pays. M. Bacyaha a donc salué les actions concrètes qui sont menées par la brasserie afin de parvenir à ce résultat.

La compagnie a en effet lancé un projet avec la coopérative européenne pour le développement rural (Eucord) afin d’aider les producteurs à améliorer les rendements et à réduire les pertes post-récoltes, tout en renforçant le tissu coopératif existant actuellement dans le pays.

En 2012, la Brasserie et Limonaderies du Rwanda a lancé son plan d’expansion qui aura besoin d’un financement plus important, de l’ordre de 160 millions de dollars, pour être entièrement mis en œuvre.

One thought on “Banque Mondiale: 25 millions de dollars pour les petits producteurs de maïs au Rwanda

  1. Si j’étais les emprunteurs, je me méfierais de la banque mondiale. Sa réputation n’est plus à faire. Tous ceux qu’elle a prétendu vouloir aider ont fini en faillite à presque tous les coups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *