Le Congo va augmenter la capacité de sa raffinerie de 1,2 million de tonnes par an

congo-barilLe Congo a lancé les travaux d’extension de la raffinerie de « la Congolaise de Raffinage » (Coraf) pour augmenter sa capacité de production d’au moins 1,2 million de tonnes par an, a révélé ce mercredi, une source proche de la Coraf.

Les modifications techniques de l’usine qui sont à un stade avancé, devraient lui permettre, dans deux ou trois mois, de couvrir entre 85 et 90% de la demande nationale en pétrole raffiné afin de réduire la dépendance du pays en matière d’importations des produits pétroliers raffinés.

En effet, en 2014, la Coraf a couvert 65% des besoins nationaux en produits pétroliers raffinés. Cet écart de 35% a été comblé par les importations relevant des services habilités de la Société nationale des Pétroles du Congo (SNPC).

La consommation nationale en produits pétroliers raffinés dans les deux principales villes du pays, Brazzaville et Pointe-Noire, sont respectivement de 246 et 175 tonnes par jour de supercarburant, 439 et 362 tonnes par jour de gasoil, ainsi que 62 et 56 tonnes par jour de kérosène.

Société anonyme, La Coraf est une filiale à 100% de la SNPC. Depuis son démarrage en 1982, avec une capacité nominale d’un million de tonnes par an, la Coraf traite en priorité du brut congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *