Le Nigeria brade ses raffineries

nigeria-raffineriesLe Nigeria s’apprête à brader certaines de ses raffineries pétrolières jugées non rentables au plan financier. Le gouvernement d’Abuja vient d’annoncer son intention de mettre en vente plusieurs raffineries, pour cause d’improductivité.

Les dirigeants de ces raffineries pétrolières ont en effet, reçu la consigne du gouvernement, de les mettre en vente, si elles n’arrivent pas à devenir rentables dans des délais fixés par les autorités.

Cette mesure rentre dans le cadre de la réforme de l’industrie pétrolière dans le pays et de la nouvelle politique pétrolière adoptée par le gouvernement qui propose de «supprimer tous les services chargés de la réglementation de l’industrie pétrolière». Ils seront remplacés par une agence gouvernementale, notamment la Commission de réglementation du pétrole. Le cadre institutionnel chargé de la réglementation du secteur pétrolier est jugé largement inefficace, selon un document officiel du gouvernement.

L’homme d’affaires nigérian, Aliko Dangote, la plus grosse fortune du continent, avait d’ailleurs récemment exhorté les autorités de son pays à vendre une partie des raffineries.

Le Nigeria, dont l’économie est entrée en récession en août dernier, une première depuis plus de 10 ans, a déjà eu à vendre par le passé, des sociétés de télécommunications et d’électricité qui étaient jugées peu rentables.

One thought on “Le Nigeria brade ses raffineries

  1. Si j’étais eux, je mettrais des conditions quant à l’utilisation future de ces raffeneries. Car si ceux qui les achètent sont étrangers et non nigérians, ils ne se tracasseront pas de la pollution du site et ils vont exploiter ses raffineries sans se préoccuper non plus des accidents éventuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *