L’Afrique du sud s’engage dans la promotion de l’emploi

L’ « Industrial Developmental Corporation » (IDC), une institution sud-africaine créée pour promouvoir la croissance économique et le développement industriel,  vient d’annoncer qu’elle a engagé un financement de 8,4 milliards de rands (1,2 milliards de dollars US) pour son exercice se terminant en Mars 2011, afin de  permettre la création d’environ 20 000 emplois à temps plein.  Ce financement  représente le plus grand investissement que l’Afrique du sud ait mobilisé pour la promotion de l’entrepreneuriat.

L’IDC avait en effet réalisé un bénéfice de 2,7 milliards de rands (400 millions de dollars US) en raison d’une meilleure rentabilité des activités et du rendement des placements comptabilisés et l’économie sud-africaine avait récupéré de façon remarquable de la récente récession, avec un rythme de croissance très accéléré dans le premier trimestre 2011.

Ainsi sur le montant total des approbations du financement de l’IDC, 97 % étaient alloués aux secteurs prioritaires identifiés dans les nouveaux schémas de croissance du gouvernement, y compris la manufacture, l’agriculture, l’infrastructure et les mines.

Le PDG de l’Industrial Developmental Corporation, Geoffroy Qhena  a affirmé que son institution s’est focalisée sur la croissance et la capacité de fabrication pour améliorer son impact sur la création des emplois.

L’IDC continue de tirer parti de son portefeuille afin d’améliorer les résultats du développement. Cela inclut la création des schémas de subvention du développement de l’industrie. Il  vient pour ce faire de mettre en jeu  102 milliards de rands (15 milliards de dollars US) afin de promouvoir l’investissement pour les cinq années à venir. Cependant pour atteindre ses objectifs,  l’institution financière doit entreprendre un partenariat avec acteurs sociaux qui sont les entreprises, et les autres bailleurs de fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *