Namibie : Une Economie Excédentaire

Le Vice-gouverneur de la banque centrale de Namibie, Paul Hartmann vient d’annoncer que l’économie nationale a connu un excédent net à la fin du premier trimestre de 2011 grâce aux investissements internationaux. Les Investissement Directs Etrangers constituent en effet  la plus grande contribution de l’économie namibienne

S’exprimant lors du lancement du bulletin trimestriel de la banque centrale namibienne, Monsieur Hartmann a déclaré que le déficit de la balance des paiements a été réduit de 17, 8% au premier trimestre de l’année couvrant la période de  Janvier à Mars. Ceci est le reflet d’une amélioration sur le compte courant, couplée à des sorties de capitaux réduits en investissement sur le compte capital et financier.

Les exportations de minéraux ont par ailleurs diminué pendant la même période en dépit de la reprise de la demande sur le marché mondial des matières premières. Cette contre performance du secteur minier est principalement attribuée à des contraintes techniques causées par des fortes pluies ayant perturbées des opérations d’exploitation minière.

Ces précipitations qui ont été supérieures à la moyenne dans la plupart des régions du pays, ont également été le principal facteur qui a diminué l’activité agricole au cours du premier trimestre. Par ailleurs la crise de la dette souveraine dans la zone euro, celle des produits alimentaires et la fluctuation des prix internationaux du pétrole brut ont constitué les principales sources d’incertitude.

Malgré tous ces obstacles qu’a connus l’économie namibienne, elle s’est efforcée à maintenir un rythme de croissance de croisière lors du premier trimestre nous poussant à espérer à une croissance beaucoup plus importante lors des prochains trimestres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *