La CEMAC étudie son budget à Ndjamena

La capitale tchadienne accueille depuis ce 3 avril, une session extraordinaire du Parlement de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (CEMAC), consacrée à l’examen pour adoption, du projet de budget de la Communauté qui s’élève à 46 milliards de francs CFA.

Avec un milliard de francs CFA en moins par rapport au dernier exercice, cette nouvelle prévision budgétaire se veut «réaliste», en mettant l’accent sur l’investissement et revoyant en baisse le portefeuille alloué au fonctionnement des organismes et institutions spécialisés de la communauté, a expliqué Etouang Abena Parfait, secrétaire général du Parlement de la CEMAC, précisant que l’objectif de la CEMAC est «d’investir en faveur des populations».

C’est la première fois que le Parlement de la CEMAC se réunit en dehors de son siège de Malabo en Guinée équatoriale, depuis sa création en 2010. Le choix de la capitale tchadienne se justifie par son leadership dans la sous-région, selon Etouang.

Le Parlement de la CEMAC est composé de trente membres, à raison de cinq parlementaires issus de chaque Assemblée nationale des six pays membres (Cameroun, Congo-Brazzaville, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine et Tchad).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *