Le Burkina, la Côte d’Ivoire et le Mali créent leur Zone économique spéciale (ZES)

Le Mali, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont officiellement lancé ce 14 mai, un projet de Zone économique spéciale (ZES) entre les régions de Sikasso (Mali), Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et Korhogo (Côte d’Ivoire), à l’occasion de la rencontre ce lundi à Sikasso au Mali, des chefs de gouvernement de trois pays.

L’initiative vise la valorisation des opportunités de développement et d’industrialisation des pays dans la perspective d’une union économique et monétaire, afin d’élever le niveau de vie des populations des Etats membres, indique un communiqué du Centre d’information gouvernementale du Mali.

Ce projet constitue une nouvelle dynamique de la coopération et de l’intégration sous régionale, estime le ministre malien de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé. Pour lui, la mise en œuvre de cette Zone économique spéciale permettra d’encourager la création et le renforcement de projets industriels publics et privés.

Les chefs de gouvernement des trois pays ont jugé qu’il est «urgent» de transformer les espaces frontaliers pour en faire des «moteurs de croissance», et le lancement de cette ZES procède de la volonté commune des trois pays de donner un «nouveau souffle à la dynamique d’intégration».

La ZES offre aux secteurs privés respectifs, dans le cadre de partenariats public-privé (PPP), l’occasion de créer les conditions propices au développement des affaires, d’implanter des unités de production dans la zone et de les développer.

Elle constituera ainsi un véritable accélérateur de la croissance économique, en permettant de réduire considérablement la pauvreté et d’asseoir les bases de l’émergence économique des pays, selon ses promoteurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *