Angola : L’actif de la Banque de crédit et d’épargne

Selon son dernier rapport de synthèse, la Banque de crédit et d’épargne angolaise (BPC) a atteint un actif net de 2,1 milliards de dollars US. Aux dires de cette dernière la croissance est liée à l’extension du crédit suivant la politique économique du  gouvernement angolais pour soutenir le secteur des entreprises et la diversification de l’économie nationale.
Cette politique s’observe également à travers des initiatives telles que « dépôts Kwanza » qui a permis au portefeuille dépôts d’observer une croissance d’activité de 16%, traduisant une pénétration supplémentaire de 1% des parts du marché. La BPC note également que la marge d’intermédiation est restée sûre, puisque elle a permis de garder le taux de rendement des fonds levés. Ce qui a conduit à une élévation des  recettes à  26,4 millions de dollars US, correspondant à une augmentation de 17,5 %. Pourtant, cet indice a surpassé le secteur par l’avantage obtenu dans le ratio de transformation des dépôts en prêts, en particulier, 67,5% dans le BPC et 65% dans le secteur bancaire en général. D’autre part, elle a contribué à l’évolution du portefeuille de crédit de 15% sur la croissance des actifs nets à 41%, avec un processus d’expansion du réseau de succursales soutenu.  La BPC a aussi affiché une baisse du ratio des coûts d’exploitation et de  fonctionnement de 39% à 32%. Le bénéfice net de la BPC était de 186,8 millions de dollars US en 2010, ce qui représentait une augmentation de 46,4 millions de dollars par rapport à l’année 2009, permettant ainsi l’évolution du capital et de la stabilité des ratios prudentiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *