Le Maroc annonce une forte présence sur les marchés financiers internationaux en 2019

Le Maroc entend frapper un grand coup sur les marchés financiers internationaux en 2019, avec notamment une prévision de levée de fonds qui avoisinerait le milliard d’euros, selon «les conditions qui seront offertes par le marché et l’appétit des investisseurs».

Dans un entretien avec la presse, le ministre marocain de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun a expliqué que cette émission permettrait d’établir «une nouvelle référence pour la signature du Maroc sur les marchés financiers», d’où il s’est absenté depuis 2014, et de renforcer le stock des avoirs extérieurs du royaume, en particulier «dans un contexte de pression sur notre balance commerciale en raison de la hausse des prix du pétrole».

«Ce serait aussi une occasion pour renouer le contact avec nos investisseurs internationaux et leur présenter les dernières réformes aussi bien sectorielles que structurelles engagées par notre pays», a ajouté le ministre Benchaâboun.

Autre sujet abordé dans cet entretien accordé au quotidien L’Economiste, est celui de la dette du Maroc. Sur ce point, la tendance est plutôt positive pour le royaume chérifien, puisque son niveau d’endettement, selon le ministre, «reste en deçà du seuil de 70% fixé par le Fonds Monétaire Internationale (FMI) pour les pays émergents».

Certes, cette dette a connu une hausse ces dernières années, reconnais le ministre, mais «sa structure reste saine telle que l’attestent les principaux indicateurs de coût et de risque qui restent maîtrisés avec une répartition adéquate entre dette intérieure et extérieure et entre court terme et moyen-long terme».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *