La Tunisie verra son premier satellite lancé par une fusée russe en 2020

L’agence spatiale russe Roskosmos, a annoncé, dans un communiqué rendu public lundi 1er avril, que le premier satellite tunisien baptisé « Challenge ONE » sera lancé par une fusée russe Soyouz en 2020.

TELNETGroup, groupe tunisien, et GKLaunchServices, opérateur russe de tirs spéciaux commerciaux, « ont signé un contrat pour le lancement du premier satellite tunisien ‘Challenge ONE’ par la fusée russe Soyouz-2.1a avec le bloc de propulsion Fregat en 2020 », précise le document.

La cérémonie de signature, officialisée par Mohamed FRIKHA, CEO du groupe TELNET, et Alexander V. SERKIN, CEO de GK Launch Services, a eu lieu au Centre de recherche en numérique de Sfax, en Tunisie.

Ce projet de lancement de « Challenge ONE » entre dans le cadre de la recherche scientifique et l’innovation et vise à proposer une nouvelle approche dans le domaine des technologies d’information et de leur application pratique, explique-t-on. Il devrait servir de base pour la création d’une constellation de 30 satellites.

L’opérateur GK Launch Services, créé sur décision de l’Agence spatiale russe Roskosmos, conclut des contrats commerciaux pour le lancement d’engins spatiaux utilisant des lanceurs de la famille SOYUZ-2 provenant des ports spatiaux russes.

Quant au Groupe TELNET, il serait reconnu pour ses compétences et son expertise en matière de recherche et développement en ingénierie de produits, en génie électronique et mécanique dans différents domaines (télécommunications, multimédia, énergie, monétique et aérospatial…).

« Un an après la première annonce du projet de son satellite, TELNET a exposé les accomplissements de ses équipes par la démonstration in-lab de la première version de « Challenge ONE », annonce le groupe sur sa page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *