La compagnie NOC annonce l’arrêt de la production pétrolière dans un champ du sud-ouest de la Libye

La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé ce mercredi l’arrêt de la production dans un champ pétrolier du sud-ouest du pays jusqu’à la fin des combats en cours sur le site d’exploitation d’El-Feel qui produit 70.000 barils/jour.

Les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar qui contrôlent l’est libyen en conflit avec le Gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par l’ONU, ont annoncé dans un communiqué que des «groupes armés ont attaqué dans la matinée le champ» d’El-Feel.

Ces forces ont précisé avoir répliqué avec des «raids aériens». La NOC a confirmé que des raids aériens avaient été menés contre l’entrée du champ pétrolier ainsi qu’un complexe résidentiel réservé aux employés qui
ont été évacués vers des lieux sûrs.
Sur sa page Facebook, la compagnie a publié une vidéo du champ où on peut voir une épaisse colonne de fumée et entendre le bruit des obus et des armes à feu.

Les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar s’étaient emparées en début d’année des plus importants champs pétroliers dans le sud de la Libye, dont El-Feel, lors d’une opération qui visait vraisemblablement, à combattre «les groupes terroristes».

Avec ses filiales verticalement intégrées, la National Oil Corporation est l’acteur principal de l’industrie pétrolière libyenne, qui contribue à la moitié du PNB libyen. La Libye est membre de l’OPEP et détient les plus grandes réserves pétrolières d’Afrique avec le Nigeria et l’Angola.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *