L’économie sud-africaine entre en récession

L’office national des statistiques (StatsSA) en Afrique du Sud, vient de déclarer officiellement la récession économique du pays, pourtant première puissance industrielle en Afrique.

Dans un communiqué ce mardi, la StatsSA fait savoir que « l’économie sud-africaine s’est contractée de 1,4% au quatrième trimestre 2019, suivant une contraction de 0,8% au troisième trimestre », propulsant ainsi le pays dans sa troisième récession depuis 1994 », année de la fin du régime de l’apartheid.

La StatsSA explique que « les transports et le commerce ont été les principaux freins de l’activité » économique au quatrième trimestre 2019, et que sur l’ensemble de l’année 2019, l’Afrique du Sud a enregistré sa plus faible croissance (+0,2%) depuis la crise mondiale de 2008-2009.

Le pays le plus industrialisé d’Afrique patine économiquement ces dernières années, avec une crise qui se manifeste par une croissance molle, la détérioration des finances publiques, le chômage de masse (30%) et, plus récemment, des pannes d’électricité à répétition qui affectent son activité.

Fin février, le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni, a présenté devant le Parlement un projet de budget de rigueur pour la prochaine année fiscale. Les employés de l’Etat seront les premiers touchés, puisque leur masse salariale, qui représente plus d’un tiers (35%) du budget public, sera amputée de 160 milliards de rands en trois ans, soit une baisse de 9%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *