Togo : La Cour constitutionnelle met fin au chapitre électoral 2020

La Cour constitutionnelle du Togo a clos ce mardi le chapitre de l’élection présidentielle de cette année, avec la proclamation des résultats définitifs qui confirment la victoire dès le premier tour, du président sortant, Faure Gnassingbé.

Les chiffres harmonisés de la Cour constitutionnelle créditent Faure Gnassingbé de 70,78% des suffrages exprimés le 22 février, contre 72,36% précédemment annoncés par la Commission électorale (CENI). Les opposants Agbéyomé Messan Kodjo du MPDD et Jean-Pierre Fabre de l’ANC arrivent respectivement en deuxième (19,45%) et troisième positions (04,68%).

« Ces résultats sont définitifs et closent l’élection présidentielle de cette année », a insisté le président la Cour constitutionnelle, Aboudou Assouma, qui a rejeté le recours introduit par le candidat Agbéyomé Kodjo, au motif que les irrégularités y mentionnées sont «dépourvues de preuves ».

« Je veux bien respecter la loi. Mais, cela n’enlève pas la frustration et l’injustice caractérisées. Je reste convaincu que la lutte n’est pas terminée », a réagi M. Kodjo sur la radio privée Victoire FM. « Nous verrons dans les jours à venir ce qu’il y a lieu de faire. Pour ça, je sais que Dieu est avec moi et que le peuple togolais dans sa majorité est aussi avec moi », a-t-il ajouté.

L’opposant convaincu d’être le « président démocratiquement élu » lors du scrutin de cette année, a donné rendez-vous à la presse ce mercredi pour «une information très importante », selon son service de communication. Il avait, entre-temps, nommé un Premier ministre et “promis qu’il s’installerait au Palais de la présidence à Lomé, dans quelques jours”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *