Afrique du Sud : Ralentissement du Secteur Manufacturier

La croissance sud-africaine dans la branche manufacturière a chuté à 1%, sapant ainsi la reprise dans la plus grande économie d’Afrique. Cette  production manufacturière a fléchi de 8,1 % selon une agence des statistiques basée à Pretoria (Afrique du sud). La crise de la dette continue de s’aggraver dans les pays de la zone Euro alors que ces derniers sont ceux qui achètent environ un tiers des produits manufacturés d’Afrique du sud. Cette situation sans précédent a sapé la demande d’exportation  et la santé économique de la première puissante africaine. Cela a amené le gouverneur de la Reserve Bank, Gill Marcus à maintenir le taux de référence de 5,5%  inchangé en dépit de l’augmentation des prix des produits. Le secteur manufacturier est clairement sous pression ; et l’environnement international défavorable indique qu’il devrait probablement le rester pendant un certain temps. Un économiste de la « Standard Bank » a affirmé que l’effondrement de la croissance de production  manufacturière est une mauvaise chose pour les perspectives de la croissance du Produit Intérieur Brut (PIB). Le nouvel affaiblissement du Rand (monnaie locale) face au dollar américain de ce mercredi confirme d’ailleurs cette mauvaise santé de la croissance économique. Les dépenses des consommateurs des produits manufacturiers, qui représentent 15% de la production économique, ont également augmenté, limitant de ce fait l’expansion de l’économie à un taux de 1,4%. Les donnés de la banque centrale montrent que cette augmentation des dépenses contribueront à accroître l’importation au détriment des exportations.

A l’allure où vont les choses, il serait judicieux que la Reserve Bank réduise son taux de référence. En effet les preuves convaincantes d’une économie en difficulté et d’une inflation majeure sont déjà perceptibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *