Mozambique : Redynamisation de l’agriculture

Le Mozambique a approuvé, le week-end passé, deux grands programmes agricoles estimés au total à 660 millions de dollars US d’investissements, et s’étendant sur 90 000 hectares. Le gouvernement a concédé une exploitation forestière dans le centre du pays, et des terres pour une plantation de coton et de canne à sucre dans le nord-ouest. Ces projets devraient à eux seuls générer près de 4 000 emplois directs pour le Mozambique.

Après discussions et délibérations, le gouvernement mozambicain a fini par approuver une concession forestière de 70 000 hectares à la société Ifloma (spécialisée dans la production du bois et des produits dérivés), dans la province de Sofala (centre du pays), pour un investissement de 450 millions de dollars US sur 30 ans. Le second projet a été attribué à une société mozambicaine, Episteme, qui devra investir près de 210 millions de dollars sur 10 ans.
En parallèle, le gouvernement va également beaucoup investir au cours des dix prochaines années dans l’irrigation. Un tel investissement permettra de stimuler la production agricole et la productivité. Miser sur l’irrigation est devenu un impératif pour atteindre le niveau souhaité de la production agricole. Le Mozambique est un des pays potentiellement très riche sur le plan agricole. Alors qu’environ 45% de sa superficie pourraient être mis à la disposition de l’agriculture, seulement 11% sont exploités. Les conditions climatiques sont favorables et la diversité des sols rendent possible la culture de plusieurs variétés.
Le secteur agricole génère 65% du Produit Intérieur Brut (PIB) et le maïs constitue la principale culture. L’engagement mozambicain pour redynamiser son agriculture ne fait plus aucun doute. Le programme de diversification des produits agricoles en est la preuve évidente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *