Burkina–Faso : Divers secteurs soutenus …

Le Ministre burkinabé de l’Economie et des Finances, M. Lucien Marie Noël Bembamba, a signé des conventions portant sur deux financements importants. Cette année, la Saint-Valentin a bien réussi à l’économie burkinabé. Car, la date de cette fête a coïncidé avec la signature de deux importantes conventions. La première a lié l’argenterie burkinabé avec la Banque Mondiale. Celle-ci a octroyé une enveloppe de 20,6 milliards de FCFA (41 millions de dollars américains) au gouvernement burkinabé. « Ces subventions sont destinées au financement du Projet Santé de la Reproduction (PSR) qui a pour objectif d’améliorer, en termes d’utilisation et de qualité, les services de santé de la reproduction », a déclaré la représentante-résidente de la Banque Mondiale au Burkina-Faso, Mme Galina Sotirova, cosignataire de la convention. Cette initiative sera développée durant 5 ans. Après cette première signature, l’argentier du gouvernement burkinabé a dû rester dans son cabinet pour répéter le même geste. Ainsi, M. Bembamba et le chef de la délégation de la Commission Européenne, M. Alain Holleville, ont paraphé deux avenants au Document Stratégie Pays et Programme Indicatif National (DSP-PIN). A la clé, 130,8 millions d’euros (184 millions de dollars américains) ont été octroyés pour augmenter les ressources financières du pays ouest-africain.

De ce financement, une part équivalente à 25 millions d’euros (33 millions de dollars américains) sera consacrée aux OMD. Plus précisément, à augmenter l’accès de la population burkinabé à l’eau potable. Le reste reviendra, également, à d’autres secteurs dont le transport, l’énergie et les infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *