CEMAC : Réforme de la politique monétaire sous régionale

Le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a annoncé qu’il y aura une réforme de la politique monétaire sous régionale. En effet dans la perspective de redonner une place plus prépondérante à la BEAC dans la chaîne des prêteurs, le conseil de politique monétaire (CPM) de l’institution sous régionale, lors de sa dernière session fin Mars dernier, avait débattu de ce sujet. « Le Comité de Politique Monétaire (CPM) a pris acte de l’état d’avancement des réflexions par rapport à la réforme de la politique monétaire de la BEAC et validé les grandes orientations formulées dans le cadre du séminaire de présentation de cette réforme » a indiqué M. Lucas Abaga Nchama. Ainsi cette décision d’envisager une adaptation des instruments d’intervention de la BEAC, en vue de la placer au-dessus de la chaine des prêteurs serait la stratégie qui rendrait le fonctionnement de la BEAC plus efficace. Les raisons qui motivent cette réforme d’après le gouverneur de la Banque Centrale de la CEMAC sont entre autres, la faiblesse du marché interbancaire et la difficulté pour les banques de se faire refinancer sur placement de certains titres publics. En effet un tel problème pourrait paraitre insignifiant pour nombre de profanes mais constitue en réalité un vrai handicap de  financement pour les économies de la sous-région.

Sachant que les établissements financiers d’Afrique centrale offrent le même type de produits financiers, à des degrés divers ce problème devient encore plus urgent et sa résolution pourra fluidifier les échanges interbancaires et de ce fait rendre la politique de crédit plus efficace. Toutefois de nombreux observateurs restent inquiets sur la réussite de cette réforme en Afrique centrale même si elle a été un franc succès en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *