Congo : Extension des aires protégées

Dans l’optique de sauvegarder les forêts de l’Afrique centrale et de lutter contre la déforestation, l’Institut congolais de la conservation de la nature (ICCN) envisage créer de nouvelles aires protégées en République démocratique du Congo. A cet effet le directeur des parcs, domaines et réserves à l’Institut congolais de conservation de la nature (ICCN), M. Marc Kabunda a ainsi indiqué que « la superficie des aires protégées congolaises doit passer de 6 à 17% de l’étendue du territoire national ». Cette demande a été faite par les autorités congolaises elles même, il y a maintenant deux ans lors d’une Conférence sur la biodiversité qui s’était tenue au Japon. Cette promesse de création sera donc le nouvel objectif à atteindre dans la lutte contre la déforestation et la protection de la biodiversité en Afrique Centrale.     En outre au-delà de la lutte contre la déforestation et autres, les aires protégées, a souligné Marc Kabunda à lutter contre le changement climatique. Un fléau qui devient de plus en plus critique et impacte sérieusement les perspectives de développement projetées. Compte tenu des enjeux liés à l’augmentation de ces aires protégées, Marc Kabunda explique « D’où l’importance d’étendre les aires protégées pour préserver les forêts de l’abattage sauvage. Vous savez que le Congo détient la plus grande forêt d’Afrique. Alors, nous devons la protéger pour sauver presque l’humanité entière ».

Enfin, pour la mise en œuvre de ce projet d’extension des aires protégées, l’étape suivante sera tout d’abord l’identification et l’évaluation des parcs et aires protégées existants dans le pays. Cette opération pourra permettre ainsi d’élaborer une politique efficace et adaptée pour la réussite du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *