Gabon/Maroc : Améliorer les échanges économiques et commerciaux

Autrefois perçue comme un simple moment de tourisme, la Caravane de l’export en Afrique, initiée par Maroc Export, est devenue une véritable icône des échanges économiques entre le Maroc et les pays de l’Afrique Subsaharienne. En effet dans le cadre de sa sixième édition, la caravane a fait escale au Gabon. L’événement a été marqué par l’ouverture officielle, ce lundi, des travaux des « Journées économiques et commerciales maroco-gabonaises». Ainsi dans le cadre de ces journées, plus d’une centaine d’hommes d’affaires marocains ont fait le déplacement pour discuter business avec leurs homologues gabonais. Les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays ont connu une nette amélioration depuis que la caravane de 2010 s’est intéressée au Gabon. Le ministre gabonais des PME, a ainsi profité de ces journées d’échanges pour exhorter ses compatriotes à nouer des partenariats avec leurs homologues marocains. Ayant foi en cette coopération, le Ministre a émis le souhait de « la délocalisation de quelques entreprises marocaines dont les produits sont appréciés au Gabon». Par ailleurs l’amélioration des échanges entre les deux pays est surtout symbolisée par l’augmentation des exportations marocaines vers le Gabon avec un taux de 42 % entre 2009 et 2010. Dans le même temps les exportations gabonaises vers le Royaume ont connu une augmentation de 45 %. Outre les exportations, il existe trois axes porteurs de la coopération maroco-gabonaise.

Le premier est intitulé « Gabon vert » et concerne les forêts, l’agriculture, l’élevage, la pêche, la pisciculture et l’écotourisme. Quant au deuxième axe, il est essentiellement industriel et englobe les mines, hydrocarbures, énergie, industrie du bois et l’agroalimentaire. Enfin le dernier axe est relatif au développement des infrastructures. Ceci étant, la réussite de cette coopération s’obtiendra grâce eu développement et le partage du savoir-faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *