Swaziland : le ‘’Marula’’, une opportunité économique

Les femmes du Swaziland ont trouvé un secteur où elles peuvent participer à l’équilibre socio-économique du pays, le Marula. Une entreprise ‘’Swazi-secrets’’ a développé son activité autour de ce fruit d’Afrique australe. La société regroupe près de 2500 femmes dans la récolte et la commercialisation du produits, leurs accordant ainsi une autonomie financière dans un pays où la pauvreté reste très prononcée. Swazi-secret a reçu la certification de commerce équitable pour son mode opératoire qui bénéficie à la population rurale. L’entreprise possède une petite unité de production qui fabrique des produits cosmétiques naturels à base de plante. En plus de son engagement dans la lutte contre la pauvreté au Swaziland, elle participe activement à la protection de la biodiversité en encourageant un programme de plantation d’arbre. Avec un taux de chômage d’environ 40% et près de deux tiers de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté, le royaume reste l’un des Etats les plus en difficultés du monde. Son indice de développement humain est au bas de la liste à l’échelle planétaire. Depuis plusieurs années, la balance commerciale du pays demeure  considérablement déficitaire. La production nationale est agricole, bien que près de 80% de la main d’œuvre nationale exerce dans le secteur primaire, ce dernier ne contribue qu’à moins de 20% dans le produit national brut, PNB. Le pays cultive principalement la canne à sucre, le coton, le riz, le tabac ainsi que le mais. Aussi le royaume exporte du  fer, du kaolin et du bois. Ses principaux partenaires économiques sont l’Afrique du sud et l’Europe.

Les utilisations de la plante Maroula sont diverses et la mise en valeur de ces applications représente une opportunité économique non négligeable pour le pays.  Dans des vastes étendus de champs naturel de Maroula, le pays possède plus de 2 millions d’arbre pouvant servir de base pour le lancement d’une exploitation industrielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *