Zambie : une nouvelle centrale hydroélectrique

Zambie une nouvelle centrale hydroélectriqueLa BEI, Banque Européenne d’Investissement, s’est engagée à financer un projet de renforcement de capacité électrique en Zambie. Il s’agit de la construction d’une centrale hydroélectrique dont l’apport de l’institution financière européenne est d’environ 60 millions de dollars. Cette centrale sera installée au niveau du barrage d’Itezhi-Tezhi, avec une ligne de transport électrique de 291 km vers Lusaka permettant de relier la centrale au réseau national et au pool énergétique d’Afrique australe. Avec une puissance de 120 mégawatts, la centrale va augmenter la capacité de production électrique du pays, induisant ainsi l’amélioration de la qualité et la fiabilité de l’approvisionnement électrique sur le territoire zambien. Le coût total pour la réalisation du projet est évalué à environ 450 millions de dollars. Mis à part la BEI, d’autres partenaires vont participer au montage financier qui permettra de couvrir les charges d’investissement liées au projet. L’Agence française de développement, la Banque africaine de développement,  la Banque de développement de l’Afrique australe, la Propaco, l’industriel TATA ainsi que l’Etat Indien se partageront les 330 millions de dollars restants. Selon les experts de la Banque Européenne d’investissement, le lancement de cette nouvelle centrale permettra de réduire le coût de la facture énergétique à travers le pays et réduire sensiblement sa dépendance au charbon. Aujourd’hui encore, une bonne partie de l’énergie électrique consommée en Zambie est importée, ce qui élève les prix à la consommation. Outre la centrale d’Itezhi-Tezhi, le gouvernement zambien se prépare à la construction d’une autre centrale à Batoka, d’ici l’année prochaine, conjointement avec son voisin le Zimbabwe. A ce rythme, le pays pourrait bien finir par s’auto-suffire en électricité. Par ailleurs une récente étude de la RERA, Regional Electricity Regulators Association, montre que la Zambie serait l’un des pays d’Afrique australe où la facture électrique reste peu couteuse avec moins de 40 cents par Kilowattheure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *